Perche. Regroupement de syndicats d'eau : "Il faut appliquer la loi", martèle le sous-préfet Claude Martin

Claude Martin, sous-préfet de l'arrondissement de Mortagne-au-Perche, est excédé par la position des élus du sud du département qui s'opposent au regroupement des syndicats d'eau.

Dernière mise à jour : 12/02/2013 à 11:49

le sous-préfet Claude Martin est excédé par l'attitude des élus du sud du Perche.
le sous-préfet Claude Martin est excédé par l'attitude des élus du sud du Perche.
« Dans cette partie du département, il y a des inimitiés personnelles entre les uns et les autres. Des gens s’activent pour semer le trouble. Leur compétence en matière d’eau, laissez-moi en douter ». Les propos du sous-préfet de l’arrondissement de Mortagne sont sans détour.
« Lorsqu’on dit que le regroupement des syndicats d’eau va entraîner une augmentation du prix de l’eau, c’est complètement stupide. C’est ridicule. »
Au contraire, assure le représentant de l’Etat. « Le regroupement ne pourra amener qu’une baisse du prix de l’eau. »
L’administration qu’il représente « passe outre ». Aussi, doit-il « appliquer la loi, un point, c’est tout » : « Dans le département, tout se passe bien. Les gens ont compris que la mutualisation des moyens permet d’avoir des syndicats importants, qui auront du poids ».
Pour le sous-préfet, de projet alternatif il ne peut y en avoir : « Nous avons envoyé des techniciens de la DDT. Et il n’y a pas de projet alternatif ».
Pas plus, assure-t-il, qu’un possible regroupement avec la Sarthe. Au contraire d’Alençon qui a « un certain nombre de communes qui font partie de la communauté urbaine ».
Face aux actions qui se préparent, notamment en justice, devant le tribunal administratif, Claude Martin est serein : « Ils peuvent attaquer tous les arrêtés possibles et inimaginables. A partir du moment que ces arrêtés sont faits dans la loi, c’est leur liberté. Ils peuvent attaquer, ils perdront ».
Avant d’ajouter, rassurant : « Si, dans une zone, une commune se trouve en affermage, dans l’autre zone, on peut être en régie ».