Perche. L'hôpital nogentais se recentre

Les urgences, le service ambulatoire : les deux chantiers du centre hospitalier.

Dernière mise à jour : 12/02/2013 à 11:49
La nouvelle disposition de l'hôpital.
La nouvelle disposition de l'hôpital.
“Le plus grand chantier depuis 1982 est la construction du centre hospitalier“. Loïc Pennanech, directeur de l’établissement nogentais, ne tarit pas d’éloges sur le projet de la reconstruction des urgences et de l’unité de chirurgie ambulatoire « qui débutera en mai. Pour se terminer un an plus tard».

Début en mai

Un projet, «d’une grande importance et d’une grande complexité. Avec la création d’un plateau technique. Nous raccrochons la chirurgie ambulatoire et les urgences à l’imagerie». L’étude et le concours d’architectes passés (le cabinet Archi tecture a remporté la mise sur les vingt-sept candidats), le dossier s’est accéléré avec le dépôt du permis de construire vendredi 30 novembre. « Normalement, entre le dépôt et le début des travaux, passent six mois. Nous espérons gagner du temps grâce à notre étroite collaboration avec les différents services dont la sécurité».
Le service des urgences sera donc étendu. Avec la réalisation d’une hospitalisation de très courte durée. « Trois lits seront à disposition pour cette unité dédiée à garder les patients ne pouvant rentrer chez eux et ne justifiant pas une hospitalisation complète».

Création de poste

5,3 postes seront créés : des infirmières pour la journée et des aides soignants pour la nuit. « Les locaux seront modernisés et davantage adaptés qu’aux précédents » note le responsable.
Quant à l’unité de la chirurgie ambulatoire, qui est actuellement à l’Hôtel Dieu, « elle sera construite avec trois salles d’opération : deux pour la chirurgie ambulatoire et une pour l’exploration fonctionnelle. La salle de réveil sera commune. Le bloc sera neuf et répondra aux normes avec des espaces pouvant gérer le flux des patients». Un bouleversement face aux conditions de travail à l’Hôtel Dieu, « la sécurité, la prise en charge et l’accueil seront améliorées».
Croissance
exceptionnelle
Tout cela tombe au meilleur des moments, « car le taux de fréquentation de la chirurgie ambulatoire a doublé entre 2011 et 2012. Et si nous rajoutons l’activité de l’exploration fonctionnelle, on atteint 1 500 actes ! C’est une croissance exceptionnelle alors que l’activité n’a démarré que fin 2009 seulement ».
Bien sûr, ce projet a un coût : 3 800 000 euros. 26 % de cette somme proviennent de fonds propres : rachat de l’Hôtel Dieu par la municipalité et le retour à l’équilibre budgétaire. « Nous empruntons également à hauteur de 34 %. Et nous sommes subventionnés à hauteur de 40 % par l’Agence régionale de la santé (ARS). Une subvention qui témoigne de la confiance retrouvée envers notre établissement».

  1. [...] Les urgences, le service ambulatoire : les deux chantiers du centre hospitalier.  [...]