Berd'huis. L'éco-quartier prend forme

Les plans ont été présentés à la population par l'architecte Laurent Bousquet.

Dernière mise à jour : 22/01/2014 à 18:08

Brigitte Luypaert a présenté le projet en compagnie de l'architecte Laurent Bousquet.
Brigitte Luypaert a présenté le projet en compagnie de l'architecte Laurent Bousquet.

«Votre présence ce soir est de bon augure pour l’avenir de notre nouveau quartier», se réjouit Brigitte Luypaert, maire de Berd’huis. Une trentaine de personnes assistait en effet à la rencontre avec l’architecte en charge du projet, lundi de la semaine dernière à la mairie. Et une vingtaine de foyers se sont déjà montrés intéressés par l’un des trente-deux lots du futur quartier.
Organisé en hameaux
«Dans un premier temps, vingt et un lots seront proposés, puis une tranche conditionnelle de onze autres lots», poursuit l’élue. «Ce projet a fait l’objet d’une convention avec le Parc naturel dans le cadre de sa charte : on ne parle plus de lotissement mais bien d’un quartier, organisé en hameaux où il fait bon vivre et surtout respectueux de l’environnement.»
Laurent Bousquet, architecte, présente l’aménagement de ce terrain situé route du Theil, près des terrains de sport et de la ferme de Livraise. «Le Grenelle de l’environnement est passé par là et désormais les parcelles proposées devront être plus petites pour économiser l’espace, entre 400 et 600 m2 pour la plupart.  La position de la maison dans le terrain permettra toutefois de profiter des apports énergétiques gratuits du soleil, conformément à la nouvelle réglementation thermique.»
De la pédagogie
Mairie et architecte misent sur la pédagogie pour ne plus reproduire les erreurs du passé et créer un nouveau quartier en harmonie dans le paysage. De même au sein des hameaux qui s’organiseront autour de «voies d’accès où les piétons sont privilégiés, de bandes inconstructibles pour garder de l’espace entre les hameaux, de placettes et de places plus grandes, espaces verts pour les enfants», détaille Laurent Bousquet.
«Mais pas de règles plus contraignantes que pour les constructions dans les précédents quartiers. Le Plan d’Occupation des Sols était déjà en vigueur et il le reste, laissant beaucoup de libertés pour personnaliser sa maison», assure Brigitte Luypaert. Orne Habitat proposera également quatre maisons en accession à la propriété dans le nouveau quartier. Début des travaux de viabilisation au printemps.