Le Gué-de-la-Chaîne Le projet d'extension d'un élevage porcin divise les élus

Le premier de Chemilli (Orne) a été validé par la préfecture. Problème : La Perrière et Origny-le-Butin (Orne) s'étaient prononcées, avant la création de la commune nouvelle.

17/03/2017 à 16:46 par amine el hasnaouy

Les maires délégués de Belforêt sont divisés sur le dossier d'extension d'un élevage porcin à Chemilli. -
Les maires délégués de Belforêt sont divisés sur le dossier d'extension d'un élevage porcin à Chemilli (Orne).

Le conseil municipal de la commune nouvelle, Belforêt-en-Perche (Orne), s’est réuni, mardi 14 mars, salle du Gué-de-la-Chaîne, et c’est en fin de séance que Didier Fiocca, maire de Belforêt-en-Perche, a abordé le sujet sensible du projet d’extension d’un élevage porcin à Chemilli.

Ce projet a été approuvé par le conseil municipal de Chemilli et validé par la Préfète Isabelle David, le 22 février. Mais les communes de La Perrière et Origny-le-Butin, qui sont directement concernées par les épandages, se sont prononcées contre, avant la création de la commune nouvelle.

Recours en annulation

Didier Fiocca a proposé « de constituer une commission de neuf membres, présidée par Guy Suzanne, qui rendra ses conclusions le 30 avril, afin d’avoir les éclairages suffisants pour se prononcer pour un recours, ou pas ».

Réaction de Daniel Chemin, maire de La Perrière, avant de claquer la porte du conseil :

« Les conseils municipaux d’Origny-le-Butin et La Perrière, seules communes concernées par les nuisances, ont donné un avis défavorable, et ont autorisé les maires des communes historiques de Belforêt à intenter un recours en annulation. Cette décision engage la commune de Belforêt, et nous demandons simplement l’application de ces décisions. »
« La commission, c’est juste pour noyer le poisson. On connaît tous les nuisances de ce projet, et les décisions ont été prises par les conseils compétents. Cette façon de fonctionner est inacceptable, elle remet en cause l’esprit même de la commune de Belforêt. Il est hors de question d’approuver cette pantalonnade ! »

Tribunal administratif

Didier Fiocca répliqua :

« Belforêt doit prendre une décision, on engage 64 membres, on ne prend pas de position sur un dossier que l’on ne connaît pas, et sur lequel nous n’avons pas été consultés ! »

Hélène Obissier, maire d’Origny :

« Nous avons travaillé sur le sujet, les votes et décisions prises engagent Belforêt, il y a un droit de suite automatique. Nous pouvons faire recours au tribunal administratif, et on a quatre mois pour le faire. On sait que nous sommes dans une année électorale et que la Préfecture ne veut pas faire de vagues ! »

Pour Michel Hérouin, maire du Gué-de-la-Châine, « ce qui est lamentable, c’est que le jeune qui devait s’installer en décembre sur l’exploitation, n’a pas pu le faire, car l’autorisation a été retardée » :

« Empêcher quelqu’un de travailler ce n’est pas mon choix ! Sachez qu’un autre projet est arrivé en mairie il y a quatre jours, et cette fois la position sera étudiée par la commission avant de prendre une décision. »

La commission a été créée, elle compte neuf membres : Guy Suzanne, François Thibault, Jean-Pierre Jacob, Daniel Brosse, Claire Damiron, Joël Gautret, Philippe Carré, Dominique Chopin et Philippe Beaufils.

61130 Le Gué-de-la-Chaîne

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Actualités

A votre service

A-votre-service.jpg
Résultats sportifs de votre région
Go

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Mortagne-au-Perche - Mardi 28 mars 2017

Mortagne-au-Perche
Mar
28 / 03
16°/5°
vent 36km/h humidité 63%
Mer17°-6°
Jeu20°-8°
Ven17°-10°
Sam13°-8°