Mortagne-au-Perche L'aide alimentaire, support d'insertion

Les épiceries solidaires de Normandie se réunissaient à La Grande Maison, à Saint-Maurice-lès-Charencey. Le chantier d'insertion de cette exploitation agricole solidaire est au service de l'aide alimentaire, mais pas seulement.

06/05/2015 à 11:44 par amine el hasnaouy

Alain Beautru (à droite), responsable de La Grande Maison, espère développer ses partenariats sur le plan local.
Alain Beautru (à droite), responsable de La Grande Maison, espère développer ses partenariats sur le plan local.
Fédérer et rapprocher les épiceries solidaires de Normandie. C’était le but de la réunion organisée fin avril par l’Association nationale de développement des épiceries solidaires (Andes) à La Grande Maison de Saint-Maurice-lès-Charencey. Une quinzaine de représentants d’épiceries était présente, provenant de Lisieux, Val-de-Reuil, Honfleur, Lillebonne, Canteleu ou encore Argentan.

Mieux manger

Les épiceries solidaires sont des structures d’aide alimentaire destinées aux personnes à faibles ressources. « Il faut gagner moins de six euros par jour et par personne, détaille Cyrille Vicq, animateur régional de l’Andes. Cela concerne les familles monoparentales, célibataires, étudiants, travailleurs pauvres, retraités… » Contrairement aux colis alimentaires, les bénéficiaires choisissent ce qu’ils mangent. « Ils ont une enveloppe allouée au mois et payent entre 10 et 30% de la valeur du produit. »

Il y a pour l’instant dix-huit épiceries solidaires en haute et Basse-Normandie. Selon l’animateur de l’Andes, ces petites boutiques de quartier seraient en plein essor, et ce modèle pourrait se développer encore davantage.

« L’alimentation est un support d’insertion des plus démunis. Il y a une faible consommation de poisson, de fruits et légumes et de produits laitiers chez les personnes en situation de précarité. Nous mettons en avant le mieux manger, l’équilibre des catégories nutritionnelles. De nombreuses marques sont associées à nous, comme Ferrero, Yoplait, ou Danone, qui nous donnent des produits. »

C’est pour mutualiser les actions de ce réseau que l’Andes, créée il y a 15 ans, à réuni les épiceries solidaires normandes à La Grande Maison, exploitation agricole solidaire créée par l’Andes à la place d’un ancien haras.

Les acteurs ont notamment abordé la situation du chantier d’insertion de La Grande Maison, exploitation maraîchère de 42 hectares. Achetée par l’Andes fin 2010, la ferme est opérationnelle depuis trois ans. « Il y a huit personnes dans l’équipe, explique Alain Beautru, responsable de l’exploitation. Avant tout, notre but est de rapprocher les gens en difficulté du monde du travail. La production est un objectif secondaire. L’année dernière était une très bonne année : 15 personnes sont sorties avec une qualification qui a une valeur sur le marché de l’emploi. »

Cette exploitation ne se situe pas dans un « secteur classiquement maraîcher », comme l’a rappelé Alain Beautru. Pourquoi, alors, le choix de l’Andes ? « Le domaine était libre », répond Cyrille Vicq :

« Et c’est un secteur en difficulté économique, où le taux de chômage est élevé, tout en étant proche de Paris. Nous voulions le redynamiser. La vision de l’Andes, c’est de se servir du chantier d’insertion pour remettre les gens au travail tout en redistribuant les produits de qualité aux personnes dans le besoin. »

Empreinte locale

La Grande Maison, c’est plus de 42 hectares de productions céréalière et maraîchère. L’année dernière, elle a produit sept tonnes de légumes destinées aux épiceries solidaires de Verneuil-sur-Avre et Vernouillet. Mais pas seulement : l’exploitation est partenaire avec une cantine et l’Hôtel de France de Tourouvre, le Bistrot des loups à Longny-au-Perche, le Cocci Market de Breteuil-sur-Iton ou encore des restaurants parisiens.

« L’année dernière, l’aide alimentaire représentait 64% de nos débouchés, précise le responsable de l’exploitation, également salarié de l’Andes. Les 16% restants concernaient le circuit marchand. Nous allons développer la vente directe sur les marchés de Tourouvre et Alençon, pour être mieux visible des gens qui ne nous connaissent pas. »

Raphaël Hudry

61400 Mortagne-au-Perche

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Actualités

A votre service

A-votre-service.jpg
Résultats sportifs de votre région
Go

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Mortagne-au-Perche - Mardi 28 mars 2017

Mortagne-au-Perche
Mar
28 / 03
16°/5°
vent 36km/h humidité 63%
Mer17°-6°
Jeu20°-8°
Ven17°-10°
Sam13°-8°