Maisoncelles Sarthe. Un conducteur de chiens de traîneau dans le Perche sarthois

Originaire de Maisoncelles, Arnaud Léoty est musher. Avec ses chiens, il participe jusqu'à ce soir à la Grande Odysée Savoie Mont-Blanc.

Dernière mise à jour : 18/01/2013 à 09:06

 

Arnaud Léoty et ses chiens sont partis à l'assaut du Mont-Blanc.
Arnaud Léoty et ses chiens sont partis à l'assaut du Mont-Blanc.

Un conducteur de chiens de traîneau dans le Perche sarthois. Si, si vous ne rêvez pas. Arnaud Leoty est musher. C’est le terme technique pour désigner un conducteur de chiens de traîneau.

Depuis mercredi 16 janvier et jusqu’au vendredi 18 janvier, il participe avec onze chiens au trophée la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc. « C’est une épreuve qui se déroule sur trois étapes. Au total, avec mes chiens, je vais parcourir 166 kilomètres dans la neige », explique Arnaud Leoty.

Une passion

Le Sarthois est passionné par les chiens de traîneau depuis sa plus tendre enfance. S’il exerce le métier de musher depuis 13 ans, il a toujours rêvé de Grand Nord. « Quand j’étais gamin, je lisais Jack London et je regardais les films sur le Grand Nord. A la base, je voulais devenir handler en Alaska. Mais mes parents n’ont pas voulu que je quitte la France ».

Arnaud Leoty s’est donc fait une raison et a poursuivi une scolarité normale. Mais attention, « j’ai toujours gardé mon idée dans un coin de la tête ».

A l’âge adulte, « j’ai commencé par faire des saisons dans l’hôtellerie. Cela a duré pendant quatre ou cinq ans. Puis j’ai rencontré ma femme ».

Onze chiens

Ensemble, les deux jeunes gens vont acheter un premier Husky. Puis un deuxième et un troisième. « J’ai alors commencé à faire des courses de sprint et de mi-distance ».

Aujourd’hui, Arnaud Leoty possède 11 chiens. Ce sont ces 11 animaux qu’il emmène en Savoie pour cette épreuve de fond. « Nous nous sommes entraînés 3 à 5 fois par semaine. En début de saison, mes chiens tractent un quad de 400 kg puis ensuite nous passons à un kart de 110 kg ».

Les animaux ont ainsi développé une belle musculature. Pour eux, l’épreuve montagnarde ne sera que plus facile. Pour cause, « le traîneau de compétition ne pèse qu’une petite vingtaine de kilos », note Arnaud Leoty.

Finir à temps

En Savoie, l’objectif d’Arnaud Leoty est simple. « Je ne veux pas être disqualifié ». La disqualification d’un concurrent est décrétée quand il arrive après les délais fixés par les organisateurs. Mais cela n’inquiète pas le Sarthois. « Pour finir toutes les étapes dans les temps, il faut tenir une moyenne de 15 ou 16 km/h. Mes chiens en sont capables ».

A La Ferté-Bernard

Arnaud Leoty sera de retour dimanche prochain. Les Fertois et les Fertoises auront l’occasion de le rencontrer au salon du livre, Croc’Livres. Il viendra faire des démonstrations de mushing sur le parking du Cosec et, par le biais d’une tombola, permettra à quelques-uns d’embarquer sur son traîneau.

Maisoncelles, 72

  1. METAIS
    26 janvier 2013 18:10
    BRAVO ET FELICITATIONS de la part de Yves et Marie ; bon courage pour la suite ; Amitiés à vous 4 .
    A bientôt .