Nocé Le cidre du Perche bientôt labellisé ?

Le cidre du Perche bientôt labellisé ?

22/01/2014 à 18:03 par amine el hasnaouy

Le cidre du Perche en passe d’être reconnu et de retrouver ses lettres de noblesse.
Le cidre du Perche en passe d’être reconnu et de retrouver ses lettres de noblesse.

L’INAO, l’Institut national de l’origine et de la qualité, vient de juger « recevable » le projet « cidre Appellation d’origine protégée ». Dans dix-huit mois environ, le cidre du Perche devrait acquérir ses lettres de noblesse. Un tournant pour les producteurs et transformateurs qui composent le Syndicat cidricole du Perche.

Appellation capitale

Son appellation fermente tranquillement depuis 1998. Après Cornouailles en Bretagne et le Pays d’Auge dans l’Orne, le cidre du Perche pourrait être la troisième AOP de France. Le Syndicat cidricole devrait alors déboucher le champagne.

Depuis cette époque, les fermiers, en partenariat avec le Parc naturel régional du Perche, se sont retroussé les manches dans le but d’obtenir ce label si essentiel pour toute une profession.

« Une AOP, c’est capital. L’appellation donne une synergie entre le cidre et le terroir. Forcément, sa notoriété s’en retrouve renforcée », loue Maurice Levier, président du Syndicat cidricole du Perche qui remercie au passage « le Parc naturel régional du Perche qui (les) a beaucoup aidés ».

Une histoire, un terroir

« Pour une AOP, résume Grégoire Ferré, cidricole à Comblot, il faut : une histoire, un terroir et un produit qui se démarque des autres. Nous produisons des cidres de haute qualité qui ne sont plus que des produits d’exception. »

Sa couleur va du jaune paille à l’orange brillant, « il est charpenté », note Jean-François Leroux, son homologue à Boissy-Maugis. En bouche, « il se distingue par sa rondeur, la finesse de son équilibre ». Il est marqué par « une note de fraîcheur et une évolution tannique en fin de bouche ».

Typicité percheronne

A travers ce label, le Syndicat souhaite faire reconnaître et revivre la typicité du cidre du Perche. « Nous souhaitons également préserver, transmettre et valoriser les savoir-faire traditionnels, indique Maurice Levier. Cette démarche représente un potentiel de développement économique important qui pourrait accélérer la redynamisation de la filière cidricole locale et la valorisation des vergers traditionnels encore actuellement menacés. »

Nocé, 61

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Actualités

A votre service

A-votre-service.jpg
Résultats sportifs de votre région
Go

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Mortagne-au-Perche - Samedi 27 mai 2017

Mortagne-au-Perche
Sam
27 / 05
27°/16°
vent 47km/h humidité 67%
Dim30°-17°
Lun23°-17°
Mar21°-15°
Mer23°-13°